Comment éviter le burn out au travail ?

Comment lutter contre le burn out au travail ?

Le burn out, ou syndrome d’épuisement professionnel, est un stress chronique spécifique lié au travail. Il s'agit d'un mal-être émotionnel qui entraîne une insatisfaction au travail, un état de fatigue intense et une perte de sens du bonheur personnel. Le burn out sur le lieu de travail s'installe généralement de manière subtile, au fil du temps, en affectant le travailleur de manière à ce qu'il ne le remarque presque pas. Quelle qu'en soit la cause, le burn out au travail peut affecter la santé physique et mentale des salariés. Dans cet article, vous découvrirez comment savoir si vous souffre d'un syndrome d'épuisement professionnel et ce que vous pouvez faire, en tant qu'employeur, pour y remédier. 

Les 3 types de burn out au travail

Le syndrome d’épuisement professionnel est une maladie professionnelle causée par une souffrance au travail. En tant que tel, il existe trois types de  burn-out au travail.

Le burn out dû à une surcharge de travail

C'est probablement le type de burn out professionnel le plus connu. Lorsque le travail est intense, il peut conduire à une surcharge de stress, à des relations tendues avec les collègues, à des problèmes de santé et à une diminution des performances.

Le burn out par manque de travail

Contrairement au syndrome d’épuisement professionnel par surcharge, le burn out par manque de stimulation est causé par un environnement qui ne vous pousse pas à vous développer. Un travail monotone entraîne le désengagement et la démotivation. 

Le burn out causé par un sentiment d’impuissance au travail

Vous avez déjà eu l'impression que malgré tous vos efforts, votre travail n'est toujours pas à la hauteur? Les emplois trop exigeants peuvent mener à un burn out caractérisé généralement par un sentiment d'inutilité, une sensation d’épuisement et d'inadéquation.

Les symptômes du burn out au travail

Comme nous l’avons mentionné, le burn out professionnel désigne un épuisement à long terme avec une diminution de l'intérêt général dans le contexte du travail. Le burn out est bien plus qu'un simple stress.

  • État d’épuisement physique à la fin de la journée de travail. 
  • Cynisme, irritabilité et détachement vis-à-vis des collègues et des clients. 
  • Sentiment d'épuisement émotionnel.
  • Insatisfaction extrême à l'égard de votre travail.
  • Incertitude quant à la manière de s’améliorer et de progresser.

Il s'agit là de symptômes classiques du burn out au travail. Il est important de savoir identifier les premiers signes de ce syndrome afin de mieux le contourner. Pour ce faire, commencez par vous poser ces questions : 

  • Avez-vous du mal à vous mettre au travail ?
  • Êtes-vous devenu irritable ou impatient avec vos collègues ou vos clients ? 
  • Manquez-vous d'énergie pour être suffisamment productif au travail ?
  • Avez-vous du mal à vous concentrer au travail ?
  • Vos habitudes de sommeil ont changé ?
  • Souffrez-vous de maux de tête inexpliqués, de problèmes d'estomac ou d'intestin, ou d'autres troubles physiques ?

Si vous avez répondu oui à plusieurs de ces questions, il se peut que vous soyez en situation de burn out lié au travail. Il est important de vous faire accompagner par votre médecin traitant.

Quelles sont les causes du burn out au travail ?

Le burn out au travail peut résulter de divers facteurs. Voyons-en quelques-uns de plus près. 

Le manque de contrôle

Il peut s’agir d’un sentiment de manque de contrôle au niveau des tâches, des décisions ou du temps. Cette impression sape non seulement la motivation des employés, mais aussi leur bien-être en général.

Mauvaise ergonomie sur le lieu de travail

Imaginez que vous êtes un salarié, assis sur une chaise de bureau bon marché avec peu ou pas de soutien lombaire. Votre clavier, votre souris et votre écran de travail sont tous sur une surface plane. C’est pesant pour la santé physique et morale. Avoir des équipements de bureau qui ne sont pas ergonomiques peut avoir de graves répercussions non seulement sur la productivité et la qualité du travail des salariés, mais aussi sur la santé mentale et le bien-être.

Inconfort acoustique sur le lieu de travail

Le confort acoustique est l'un des facteurs qui affectent le plus le bien-être et les performances des travailleurs. Le bruit est l'un des polluants les plus fréquents sur les lieux de travail et il peut entraîner des effets tels que des altérations physiologiques ou psychologiques. 

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le bruit ambiant est la deuxième cause de maladie dans le monde, après la pollution atmosphérique. 

Le confort acoustique dans les bureaux est atteint lorsque le lieu de travail offre un niveau sonore approprié tant pour une interaction fluide que pour un travail de confidentialité et de concentration. C’est pour cette raison que le mobilier acoustique (comme les cabines acoustiques)  est devenu un élément de plus en plus fréquent dans les open spaces

Déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée

Si votre travail vous prend tellement de temps et d'efforts que vous ne pouvez plus passer de moments avec vos proches, vous risquez de vous épuiser rapidement. En outre, votre productivité pourrait chuter. 

Attentes professionnelles floues

Si vous n'êtes pas certain du degré d'autorité dont vous disposez ou de ce que vos managers attendent de vous, il est peu probable que vous vous sentiez à l'aise au travail.

Traitement inéquitable au travail

Des relations professionnelles saines ont un impact sur votre bien-être général. Ainsi, le fait de vous sentir isolé de vos collègues ou de devoir faire face à du mobbing sur le lieu de travail peut entraîner un syndrome d’épuisement professionnel. Le fait d'avoir un manager qui fait des préférences, de ne pas être reconnu pour vos réalisations ou de voir que la récompense que vous recevez ne vaut pas les efforts que vous fournissez peut également être extrêmement démotivant.

8 moyens efficaces pour lutter contre le burn out au travail

Comme nous l’avons mentionné, différents facteurs peuvent contribuer au burn out au travail. Une révision au niveau du poste, de l'équipe ou de l'organisation sont souvent nécessaires pour traiter les causes. Cependant, il existe des mesures que vous pourriez prendre. En voici quelques-unes qui se sont avérées efficaces :  

Reconnaissez que vous êtes en situation de burn out

Lorsqu'on est épuisé par le travail, il est important de s’appliquer à retrouver un équilibre. En reconnaissant que vous êtes épuisé, vous vous donnez une raison de procéder aux changements nécessaires dans votre mode de vie. N'ayez pas peur de demander le soutien social de vos collègues, de votre famille et de vos amis. Concentrez-vous d'abord sur le physique en dormant beaucoup, en faisant de l'exercice et en mangeant sainement. Au lieu de penser au travail 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, limitez-vous aux heures de bureau et réapprenez à vous détendre le soir et le week-end.

Ajustez votre perspective

Si le repos et la relaxation peuvent atténuer l'épuisement, ils ne s'attaquent pas entièrement aux causes profondes du syndrome d’épuisement professionnel. De retour au bureau, vous êtes peut-être toujours confronté à la même surcharge de travail et aux mêmes conflits. Vous devez donc maintenant examiner de près votre état d'esprit et votre situation. Quels sont les aspects qui sont vraiment fixes, et ceux que vous pouvez changer ? Existe-t-il des moyens de remodeler votre travail afin d'avoir plus de contrôle ? En changeant de perspective, vous pouvez atténuer l'impact négatif ressenti. 

Réduisez l'exposition aux facteurs de stress au travail

Vous devrez identifier les activités et les relations qui déclenchent un stress au bureau. Pour ce faire, vous devrez revoir les attentes de vos collègues et de vos clients en ce qui concerne vos tâches. Vos relations comprendront que vous faites ces changements pour améliorer votre productivité à long terme et protéger votre santé.

Cherchez les bons contacts et parlez-en

Le meilleur antidote du burn out au travail, en particulier lorsqu'il est déclenché par le sentiment d'inefficacité, consiste à rechercher des interactions interpersonnelles. Trouvez des mentors qui peuvent vous aider à identifier et à activer des relations positives et des opportunités de formation liées au travail. Se porter volontaire pour conseiller et aider ses collègues est un autre moyen efficace pour sortir du cycle négatif. 

Fixez vos limites

Avant de faire des heures supplémentaires au travail ou d'accepter davantage de responsabilités, demandez-vous si vous avez assez de temps. Apprendre à écouter vos besoins et à dire "non" vous donnera un sentiment de contrôle tout en vous évitant de vous épuiser au travail. 

Célébrez vos petites victoires

Comme nous l'avons mentionné, le sentiment d'incompétence est l'un des premiers signes de burn out au travail. Ainsi, vous pouvez commencer à douter de votre capacité à accomplir n'importe quelle tâche. C'est exactement la raison pour laquelle vous devriez essayer de lister toutes vos réalisations, aussi petites soient-elles. C’est une méthode efficace pour apprendre à relativiser au travail.

Ne ramenez pas votre travail à la maison

Prenez garde en planifiant votre organisation du travail de manière à ne pas interférer avec votre vie personnelle. Par exemple, faites vous une règle de ne pas répondre aux e-mails professionnels après vos heures de travail. Si vous travaillez à distance, tenez vous à un horaire de travail fixe. Travailler depuis un espace dédié au lieu d’utiliser votre table à manger, votre canapé ou votre lit peut vous aider à faire la distinction et à augmenter votre productivité.

Traitez les causes professionnelles

Si vous pouviez facilement éviter le syndrome d’épuisement professionnel, vous le feriez. Malheureusement, il survient souvent en raison d'attentes irréalistes au travail, d'une relation tendue avec un manager, un emploi sans avenir ou un harcèlement. Le burn out est souvent causé par des facteurs que nous ne pouvons pas contrôler. Ceci rend la prévention délicate mais pas impossible. Comme pour tout problème, pour être sûr de traiter le syndrome d’épuisement professionnel, il est important de travailler sur les causes profondes. 

Demandez-vous ce qui vous a conduit à cette situation : 

  • Un travail insatisfaisant ? 
  • Un manager dévalorisant ? 
  • Une charge de travail trop importante ? 

Quelle que soit la cause, la trouver et la traiter vous permettra de vous débarrasser du burn out une fois pour toutes. Pour aller au fond du problème, il faut beaucoup d'introspection, alors n'hésitez pas à consulter un professionnel de la santé mentale au travail ou un spécialiste de la médecine du travail si vous ne pouvez pas y arriver seul.

Si vous êtes en situation de burn out (syndrome d’épuisement professionnel), vous devez en parler rapidement à un médecin. Selon vos symptômes et la sévérité de votre burn out, il pourra vous prescrire un arrêt de travail. Celui-ci n’est pas systématique, mais peut être nécessaire afin de vous permettre de vous reposer et de mettre en place les mesures nécessaires pour améliorer votre situation. ©Qare

Comment les employeurs peuvent-ils aider à prévenir le burn out des salariés ?

En tant qu’employeur, vous pouvez contribuer à prévenir le syndrome d’épuisement professionnel de vos  salariés en leur confiant plus fréquemment des tâches qu'ils aiment. Trouvez des moyens de tirer parti des forces et des intérêts de votre équipe. Voici 2 cas concrets: 

Cas 1 : Si un salarié travaille comme vendeur mais qu'il aime diriger des équipes, faites en sorte qu’il assiste à quelques conférences sur le développement du leadership. 

Cas 2 : Vous  apprenez qu'un marketer de votre entreprise est intéressé par la conception graphique. Permettez-lui de passer quelques heures par semaine à suivre des cours de graphisme en ligne. Cela peut réduire le risque qu’il fasse un burn out tout en lui permettant de s'adonner à une passion. 

L’employeur a l’obligation d’assurer la santé et la sécurité des salariés. Il a une obligation de résultat qui découle de l’article 4121-1 du code du travail : « l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. » ©Hays

Quelques heures de développement de carrière ne vont pas déstabiliser votre organisation. Elles rendront vos salariés plus heureux et les aideront à mieux supporter la pression. Il est important que les managers apprennent les préférences de travail des membres de leur équipe. Dans la mesure du possible, leurs collaborateurs peuvent travailler sur les activités qui sont les plus intéressantes et les plus stimulantes pour eux. En outre, prenez l'habitude de reconnaître le travail de vos salariés et leurs résultats. Le sentiment d'utilité corrobore le sentiment d’appartenance et de bien-être au travail. 

Sur le même thème

Le design des espaces de travail

Tout savoir sur le flex office et ses avantages

Le lieu de travail moderne est constamment en changement, et...
Le design des espaces de travail
Le futur du travail

Bureaux modulaires - Fabrication française et éco-responsable

Constructions modulaires innovantes pour repenser vos espaces de travail. Gardez...
Le design des espaces de travail

Cabines insonorisées : le complément idéal à tout open space

Les open spaces peuvent être une grande source d'inspiration...

Montrez-nous votre island au sein de votre bureau

#island